Probablement dans un soucis d’images, l’administration américaine a autorisé les géants du web à publier le nombre de demandes FISA qui -probablement dans un soucis d’image- se sont empressés de les publier. FISA pour “Foreign Intelligence Surveillance Act” (“Loi de surveillance et de renseignement à l’étranger”) est une loi qui permet depuis 1978 aux services secrets américains d’espionner n’importe qui à l’étranger. Cette loi permet par exemple à la NSA d’espionner n’importe qui -américain ou non- tant que cette personne ne se trouve pas sur le sol américain. Bonus : si une société américaine possède l’information, elle est obligée de la fournir au seul motif qu’elle est américaine, et elle ne peut pas dire qu’elle a fournit cette information.
FISA faussait franchement la donne en termes de statistiques d’espionnage puisque les ‘Rapports de transparence’ publiés entre-autres par Facebook et Google annuellement ne comprenait pas les demandes FISA, mais uniquement les demandes d’informations obtenues régulièrement (par exemple par le FBI).
Google a ainsi reçu des demandes concernant 9’000 à 10’000 comptes différents sur les six premiers mois de 2013. En comparaison, les demandes régulières (non-secrètes) aux Etats-Unis ne concernaient ‘que’ 21’000 comptes différents. Dans le cas de Google, pratiquement un tiers des données recueillies l’étaient de façon secrètes.
Vous pouvez consulter vous-même les données aux liens suivant :

Google – Demandes régulières

Google – Demandes FISA

Facebook – Demandes régulières

Facebook – Demandes FISA

Microsoft – Demandes régulières

Yahoo – Demandes régulières : Yahoo n’ayant pas de représentation légale en Belgique, la Belgique ne peut pas faire de demandes régulières, pas de statistiques donc.

Apple – Demandes régulières

Microsoft, Yahoo et Apple – Demandes FISA : Publication imminente.

Vous pouvez trouvez la plupart du temps les statistiques FISA à la page ‘USA’ du rapport de transparence annuel de la société que vous recherchez.

Les entreprises américaines sont légalement obligées à fournir leurs données à la NSA

Les entreprises américaines sont légalement obligées à fournir leurs données à la NSA