Entre les 2 et 4 avril 2020, de jeunes insurgés d’Ispahan, Chiraz, Kerman, Karadj et Chahriar, ont attaqué des locaux des Bassidj. Les Bassidj (“Force de mobilisation de la résistance”) sont une force paramilitaire iranienne fondée par l’ayatollah Khomeini en novembre 1979, utilisée pour réprimer les oppositions. Aux premières heures du 4 avril, à Karadj et à Chiraz, des centres du Bassidj, ont été dévorés par les flammes. A l’aube du 3 avril, à Ispahan, de jeunes insurgés ont mis le feu au centre du Bassidj de la ville. Le 2 avril, ce sont les centres du Bassidj à Chiraz et à Kerman qui ont été incendiés. Durant cette période, de jeunes rebelles ont aussi brûlé des portraits de Khamenei dans plusieurs villes, notamment à Téhéran, Chahriar, Alborz, Pardisse, Andimechk, Khorramabad, Ispahan, Machad, Chiraz et Kerman. Ils ont aussi recouvert les murs de ces villes de slogans contre Khamenei et les dirigeants de ce régime, parmi ces slogans un «virus du guide suprême, tu assassines le peuple» bien senti.

Miliciens Bassidj en tenue anti-émeute