Le 28 juin 2011, 2500 policiers expulsaient la “Libre République de la Maddalena” qui occupait le terrain du chantier du tunnel du TAV. Le 3 juillet suivant 60.000 manifestants participaient à la “bataille de la Maddalena” dans l’intention de reconquérir le terrain. Après ces journées, 53 personnes subirent des poursuites judiciaires. Ce jeudi 17 novembre s’est clôturé le procès en appel qui condamne 38 de ces 53 No Tav à 80 ans de prison (avec des peines qui vont de 6 mois, à 4 ans et 6 mois), et des amendes qui ne sont pas encore définies. C’est moins que les 140 ans de prison ferme auxquels avait été condamné 47 No Tav lors du procès en première instance de janvier 2015, mais cela restent des condamnations très lourdes.

A la Maddalen le 27 juin 2011

A la Maddalen le 27 juin 2011