La contamination du fleuve Sonora par les épanchements de déchets toxiques, et la multiplication de barrages privés illégaux, construits par les grands propriétaires, en son long, causent une pénurie d’eau. Le 8 juin 2013, des Yaquis en résistance contre la construction de l’aqueduc “Independencia” avaient bloqué l’autoroute Mexico-Nogales. Un Yaqui en état d’ébriété, Francisco Delgado Romo, avait alors voulu forcer le barrage et avait failli écraser une femme et son fils. Il avait été jugé à ce moment là par autorités coutumières et privé temporairement de sa liberté et de son véhicule.

Le procureur général du Sonora a pris prétexte de cet incident vieux de 15 mois pour faire arrêter le porte-parole du mouvement de résistance yaqui, Mario Luna, et un autre représentant du mouvement, Fernando Jiménez Gutiérrez, en les accusant d’avoir coordonné la “séquestration” de Delgado Romo. Il s’agit d’une grossière manoeuvre d’intimidation du gouverneur de l’État du Sonora, lui-même récemment éclaboussé par un scandale au sujet de la construction illégale d’un barrage “privé” sur ses domaines fonciers. En effet le jugement d’us et coutumes prononcé contre Delgado Romo n’est pas de la responsabilité des inculpés, mais de celle des institutions traditionnelles yaquis.

mario-y-fernando-222x300.jpg