Adelberto Silva, Rosanna Cabusao et Isidro de Lima, membres du Front national démocratique des Philippines (FNDP), ont été arrêtés 1 juin. Le FNDP est une organisation qui représente le “gouvernement démocratique populaire” (dirigé par le Parti communiste des Philippines) dans les négociations de paix avec le gouvernement philippin. Ces négociation aujourd’hui au point mort et ces trois arrestations visent à en torpiller la possible reprise. Les accusations de la police (la découverte d’une grenade chez chacun d’entre eux relève clairement d’un montage policier.

Conformément à l’Accord conjoint sur les garanties de sécurité et d’immunité qui a été signé par les régimes précédents Philippines avec le FNDP, en tant que négociateurs, Adelberto Silva, Rosanna Cabusao et Isidro de Lima Silva devaient être protégé contre toute arrestation, détention, surveillance, harcèlement, recherche et autres mesures punitives. Ces arrestations font suites à celles de Roberto Saluta, Benito Tiamzon et Wilma Autriche-Tiamzon, ce qui à 16 le nombre de négociateurs arrêtés et emprisonnés par le régime Aquino.

adelberto-silva.jpg