TOR, The Onion Router, un logiciel bien connu pour ses prouesses permettant l’anonymat à ses utilisateurs. Mais, fait moins connu, TOR est également une porte d’entrée du “deep web”, un ensemble de réseaux “cachés” au commun des internautes, un internet secret et pratiquement impossible à contrôler pour les agences gouvermentales, ou n’importe qui d’autre. Le deep web de TOR, (les domaines .onion) a fait parler de lui la semaine dernière lors d’une opération massive orchestrée par le FBI contre The Silk Road, le “eBay de la drogue”. Ce qui aurait pu signifier de graves failles de sécurité pour tous les utilisateurs de TOR n’a pas eu lieu : le FBI a pu arrêter le webmaster à causes d’erreurs faites par ce dernier et non par des failles informatiques.

Autre bonne nouvelle pour les usagers de TOR : un document dévoilé par Edward Snowden met en évidence les difficultés de la NSA a infiltrer le protocole TOR. Ceci est toutefois parfois possible dans deux cas. Premier cas: la NSA peut occasionellement utiliser des failles de sécurité présente dans d’autres logiciels (notamment dans le Firefox modifié), ou bien utiliser des cookies laissés par TOR. Pour localiser et infecter un noeud sur le reseau. Cela restant compliqué. Deuxième cas : la NSA crée actuellement des nœuds pour contrôler une part accrue du reseau. Son problème étant que seuls les deux nœuds aux extrémités peuvent déchiffrer les donnees : lorsque les données transitent par la NSA, celle-ci ne peut donc rien en faire. L’idéal actuel de la NSA est de pouvoir contrôler suffisamment de nœuds pour contrôlerune communication d’un bout à l’autre. Mais c’est idéal est inaccessible car une présence aussi énorme serait rapidement repérée par le reste du réseau qui trouverait un moyen d’exclure les nœuds infectés.

On peut considérer à l’heure actuelle que la NSA est capable d’écouter une petite minorité des utilisateurs de TOR et qu’elle ne choisit pas cette minorité. De plus, la NSA doit se montrer sélective, car sa gourmandise la ferait reperer. Un ordinateur bien sécurisé est donc primordial pour se protéger de ces mises sur écoute.