Le ministère tunisien de l’Intérieur vient de revoir sa décision d’interdire les manifestations sur l’avenue Bourguiba, principal artère de Tunis, et décidé d’installer des caméras de surveillance pour “contrôler” les protestations. Cette décision a été prise en Conseil ministériel suite aux affrontement survenus dimanche à l’avenue Bourguiba à l’occasion de la Fête des martyrs.