20.000 policiers ont aujourd’hui interdit l’accès des manifestants sur la légendaire Place Taksim à Istanbul. Ceci n’a pas empêché de nombreuses personnes de manifester, et la police de réprimer partout à Istanbul. Selon le bilan de la police à 12h, il y avait eu 203 arrestations, 18 manifestants blessés et 6 policiers blessés. Tôt dans la journée, la police avait commencé à utiliser des auto-pompes et des gaz lacrymogènes.

Depuis les soulèvements de 2013, le gouvernement turc interdit l’accès à la Place Taksim pour le 1er Mai, justifiant cela en disant que cette place ne serait “pas adaptée”. Les syndicats et les mouvements de gauche continuent à demander l’accès ou à tenter d’y pénétrer pour sa valeur symbolique : le 1er Mai 1977, 34 personnes y avaient été massacrées.

La police interdit l'accès à la Place Taksim.

La police interdit l’accès à la Place Taksim.