Elena Barcena Argüelles, Francisco Javier Pérez Lekue et José Ignacio Etxarte Urbieta,trois membres présumés d’ETA ont été arrêtés mercredi au Venezuela à bord d’un petit bateau sur lequel ils avaient quitté Cuba. Etxarte Urbieta, alias Rizos ou María Antonia, est l’un des six membres présumés de l’ETA poursuivis par la justice espagnole dans le cadre de liens supposés entre l’ETA et les FARC. La justice avait délivré un mandat d’arrêt international et demandé son extradition à Cuba. Pour sa part, Elena Barcena (photo), présentée par la police comme “responsable du commando La Piedra” qui opérait dans la zone de Saint-Sébastien, est accusée d’avoir participé à plusieurs enlèvements. Arrêtée en France en 1985, elle fut extradée un an plus tard par les autorités françaises au Cap Vert d’où elle avait fui vers Cuba via l’Angola. Pérez Lekue est, lui, accusé d’être membre du “commando Madrid” de l’ETA, au milieu des années 1980.

barcena.jpg