Plainte a été déposée ce 12 octobre par le Ministère de l’Intérieur suite à la “découverte” de quatre graffitis contre la police sur le site de Paris-I: “Frapper vite, frapper fort, un bon flic est un flic mort” ou “J’ouvre une bouteille à chaque fois qu’ils ferment le cercueil d’un flic”. Ces tags, en plus d’être des tags, contituent une “apologie de crimes contre des policiers” selon le communiqué du Ministère. L’Université a également porté plainte, communiquant que ces “messages intolérables” sont aux “antipodes des valeurs qu’elle défend”.

frappervite.jpg