Salim, un homme de 39 ans, fiché pour son “appartenance à la mouvance d’extrême-gauche” sera jugé le 3 juin prochain pour “violences avec arme par destination” à l’encontre de Myriam El Khomri. L’arme étant le contenu d’un verre d’eau balancé dimanche 28 mai dernier, en pleine canicule, avec pour objectif de “simplement rafraîchir la mémoire sur l’opinion qu’ont d’elle des millions d’entre nous”. L’auteur a été immédiatement arrêté et embarqué au commissariat de la Goutte d’Or où il a refusé le prélèvement ADN (il est donc également accusé de “refus de prélèvements génétique”). Une cinquantaine de solidaires s’étaient rassemblés devant le commissariat. Le procès aura lieu le 3 octobre prochain.

La Loi Travail appliquée à coup de canons à eau à Paris

La Loi Travail appliquée à coup de canons à eau à Paris