Accueil > Dossiers > Inde-Népal > Inde : Violente répression d’un mouvement ouvrier

26 mai 2013

Inde : Violente répression d’un mouvement ouvrier

Depuis l’an dernier, les ouvriers de l’usine Maruti Suzuki de Menasar, à 50 kilomètres de Delhi, luttent pour de meilleures conditions de travail (cf notre article de juillet 2012). Un grand nombre d’entre eux avaient à l’époque été licenciés pour avoir créé un syndicat indépendant. Depuis, leurs collègues exigent que ces 546 ouvriers permanents et plus de 1800 intérimaires soient réintégrés. Ils demandent également que soient abandonnées les accusations mensongères contre 147 d’entre eux accusés dans le cadre d’un décès accidentel. Depuis le 24 mars dernier, les ouvriers mènent un mouvement de grève sans précédent et certains travailleurs sont en grève de la faim. Le 19 mai, les autorités ont décidé d’empêcher le rassemblement des ouvriers et sont violemment intervenues pour arrêter 96 personnes, ouvriers, militants et étudiants. Le lendemain, plus de 1500 personnes se sont réunies en solidarité. Vers 18h30, la police a dispersé la foule avec des canons à eau et des gaz lacrymogènes. De nombreux manifestants ont également été battus à coups de matraque. En outre, onze ouvriers supplémentaires ont été arrêtés.

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?