Accueil > Dossiers > Italie

Italie

25 mars 2019

Italie / Rojava : Le procureur demande une « surveillance spéciale » pour les 5 internationalistes italiens

Ce lundi 25 mars se tenait l’audience contre les cinq internationalistes de Turin : Paolo Andolina, Jacopo Bindi, Davide Grasso, Fabrizio Maniero et Maria Edgarda Marcucci (voir notre article). Le procureur de Turin a exigé une « surveillance spéciale » (présentation régulière, interdiction de se rendre dans certains lieux ainsi que la confiscation des passeports et permis de conduire).

Avant l’audience, 340 personnes (académiciens, artistes et hommes politiques) avaient lancé une pétition contre l’enquête et la possible "surveillance spécial" de l’accusation.

Rassemblement solidaire devant le palais de justice à Turin (Archive) Rassemblement solidaire devant le palais de justice à Turin (Archive)

Tags de cet article: - - Nos sources
5 mars 2019

Italie : L’accusation "d’association subversive" tombe pour les anarchistes de Turin

L’accusation d’association subversive dans l’enquête menée par les procureurs de Turin à l’encontre des six anarchistes accusés d’avoir mené une campagne d’actions (y compris à l’explosif) contre les centres fermés, a été rejetée. La cour de réexamen a décidé d’accepter un appel des avocats de la défense. Deux des personnes arrêtées devraient être libérées ; pour d’autres, l’ordonnance de détention préventive reste en vigueur sur la base d’autres accusations. Les arrestations avaient eu lieu le 7 février et ont coïncidé avec l’expulsion de l’asilo occupaton, un immeuble occupé de longue date à Turin (voir notre article).

L'attaque de l'asilo occupato L’attaque de l’asilo occupato

Tags de cet article: - - - Nos sources
20 février 2019

Italie : Judas soudés pour les prisonnières anarchistes

Le jeudi 7 février 2019, l’expulsion du squat « Asilo occupato » par plusieurs centaines
des carabiniers en tenue anti-émeute, de policiers et de membres de la Guardia di finanza s’est accompagnée de six arrestations (voir notre article). Une septième personne est toujours recherchée. Les accusations sont graves : formation d’une association subversive, incitation à la criminalité et possession, fabrication et transport d’explosifs dans un lieu public.

Antonio Rizzo, Giuseppe De Salvatore, Lorenzo Salvato et Niccolò Blasi, quatre anarchistes arrêtés dans le cadre de l’opération "Scintilla" (voir notre article)) ont été transférés depuis samedi dans la section de haute sécurité de la prison de Ferrara. On peut leur écrire à la prison de via Arginone 327, 44122 Ferrara.

Silvia Ruggeri et Giada Volpacchio sont toujours d’être enfermées dans la prison de Turin, isolées des autres prisonnières. Pour les empêcher de communiquer avec les autres filles, les gardiens ont entrepris de souder l’unique petit judas rectangulaire de la porte de leur cellule. Pour leur écrire : C.c. Lo Russo et Cutugno, via M.A. Aglietta 35, 10151 Torino.

L'attaque de l'asilo occupato L’attaque de l’asilo occupato

Tags de cet article: - - - Nos sources
10 février 2019

Italie : 23 anarchistes arrêtés à Turin

Samedi 9 février, des affrontements entre militants anarchistes et policiers ont éclaté durant 4 heures à Turin. On dénombre 23 militants anarchistes arrêtés. Ces affrontements se sont déroulés durant une manifestation contre l’expulsion mercredi du centre social "Asilo", un lieu de rencontre historique pour le mouvement anarchiste piémontais (voir notre article)

Environ un millier de personnes étaient donc descendues dans les rues samedi pour protester contre cette expulsion et les arrestations qui avaient eut lieu durant celle-ci. Le police a décidé d’intervenir ce qui a déclenché les affrontements.

Les affrontements de samedi à Turin Les affrontements de samedi à Turin

Tags de cet article: - - - Nos sources
9 février 2019

Italie : Arrestation de militants turinois

Mercredi 6 février au soir, la police a procédé à une opération d’expulsion contre "l’Asile", une occupation historique de Turin. Durant cette opération la police a également procédé à l’arrestation de plusieurs militants engagés dans la lutte contre les centres d’expulsion pour migrants sous l’accusation terrorisme. Les militants expulsés et arrêtés ont reçu le soutien du mouvement No-Tav habitué à ces techniques de répression. Plus d’infos ici

Pour rappel, une conférence aura lieu le dimanche 17 février à Bruxelles sur le mouvement No Tav à Turin (voir notre article).

No Tav No Tav

Tags de cet article: - Nos sources
23 janvier 2019

Italie/Rojava : Audience contre les 5 internationalistes de Turin

Paolo, Davide, Jak, Eddy et Jacopo, cinq internationalistes de Turin qui ont soutenu la révolution au Rojava dans le cadre des YPG, devaient comparaitre au palais de justice suite à la demande de la Digos (police politique) de leur imposer des mesures de surveillance spéciale et l’interdiction de séjourner dans la ville (voir notre article). L’audience avait lieu ce mercredi après-midi. Une soixantaine de personnes, dont une délégation internationale du SRI, ont assuré une présence solidaire à l’audience et devant le palais de justice. Le tribunal a refusé de laisser entrer les journalistes puis décidé de renvoyer tout à dans deux mois, le 25 mars.

Rassemblement solidaire devant le palais de justice à Turin (Archive) Rassemblement solidaire devant le palais de justice à Turin (Archive)

Tags de cet article: - - Nos sources
17 janvier 2019

Italie/France : Salvini réclame l’extradition de 30 anciens militants de la lutte armée

Alors que Cesare Battisti est arrivé ce lundi 14 janvier en Italie pour y purger une peine de réclusion à perpétuité (voir notre article), Matteo Salvini compte écrire une lettre à Emmanuel Macron pour réclamer à la France l’extradition de 30 autres anciens militants ayant pratiqué la lutte armée durant les années de plomb.

Parmi eux on peut compter Giorgio Pietrostefani, un des fondateurs de Lotta Continua, et les ex-membres des Brigades rouges Simonetta Giorgieri, Carla Vendetti et Sergio Tornaghi. Tous ces militants s’étaient réfugié en France à l’époque de Mitterrand car ce dernier avait promis de ne pas extrader de militants recherchés pour raisons politiques.

Cesare Battisti, après son arrestation en Bolivie Cesare Battisti, après son arrestation en Bolivie

Tags de cet article: - - Nos sources
4 janvier 2019

Italie : Procédure judiciaire contre cinq internationalistes revenus du Rojava

Le 3 janvier, la Digos (police politique) de Turin ont notifié une surveillance spéciale d’une durée de deux ans, avec une interdiction de rester à Turin, contre Paolo, Davide, Jak, Eddy et Jacopo, cinq internationalistes qui ont soutenu la révolution au Rojava dans le cadre des YPG. Ces internationalistes sont actifs dans le mouvement No-TAV et le centre occupé Askatasuna.

Une des cinq personnes visées, Paolo, faisait déjà l’objet d’une assignation à domicile. Il avait quitté Turin pour aller au Rojava en mars 2018 alors qu’il était sous une procédure suite à des affrontements avec la police. Une audience a été fixée le 23 janvier à 10 heures à la demande faite par le procureur de Turin.

Internationalistes au Rojava, Paolo est au centre Internationalistes au Rojava, Paolo est au centre

Tags de cet article: - - Nos sources
16 novembre 2018

Italie : Un prisonnier anarchiste en grève de la faim tabassé

Le procès concernant la dénommée « opération Panico » à Florence, pour laquelle trois anarchistes sont détenus et plusieurs d’autres poursuivis (voir notre article) est arrivé à sa troisième audience. Un des trois prisonniers, Paska, acvait été transféré à la prison de La Spezia, une prison punitive connue pour sa dureté. PaskaIl s’est mis en grève de la faim le 5 novembre pour protester contre ses conditions de détention. Le 8 novembre, il a été passé à tabac par les gardiens avant le transfert à florence pour l’audience inaugurale du procès. Il a tenté de dénoncer ce passage à tabac au tribunal, mais le juge l’a empêché de le faire et a ordonné de le faire sortir par les gardes. Il a été placé en isolement pour une période de 15 jours. Un rassemblement solidaire se tiendra devant la prison de La Spezia ce dimanche 18 à 18h00.

Affiche solidaire de Paska Affiche solidaire de Paska

Tags de cet article: - Nos sources
12 octobre 2018

Italie : 33 années de prison distribuées au ixième procès No-TAV

La Cour de Turin a prononcé ce matin les lourdes peines envers 16 militants No Tav accusés d’avoir participé à la journée de lutte du 28 juin 2015. Ce jour là, une des innombrables manifestations en direction du chantier avait été, comme à chaque fois, bloquée et attaquée par la police. Des affrontements s’en étaient suivi.

Il n’y a eu que 3 acquittements, les 13 autres accusés se partagent 33 ans de prison. Ces condamnations s’ajoutent à celles, déjà très nombreuses, prononcées par la Cour de Turin contre les militants du mouvement. Le procureur Rinaudo avait demandé des peines doubles... L’audience s’est déroulée en état de siège avec point de contrôle des carabiniers et une vingtaine de membres de la DIGOS (police politique) dans la salle. Des listes de proscriptions ont interdit l’accès de certains militants à l’audience. Selon les carabiniers, ces ordres et cette liste provenaient du procureur.

28 juin 2015 : le Valsusa noyé de gaz lacrymogènes 28 juin 2015 : le Valsusa noyé de gaz lacrymogènes

Tags de cet article: - Nos sources

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 310

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?