Le 11 juillet, une relais de téléphonie mobile (cabine, pylône et antennes) a été incendié, selon le communiqué, “contre la répression et le contrôle télématique”. Le communiqué poursuit: “De Baltimore à Francfort, de Milan à Crémone, celui qui dévaste, empoisonne et pille c’est l’État. Vengeance pour Emilio ! Salut Soledad”. Emilio est un antifa de Crémone qui a été passé à tabac par des fascistes le 18 janvier dernier et se trouve depuis à l’hôpital après un coma.

Le relais et ses antennes en feu, à Modène

Le relais et ses antennes en feu, à Modène