Accueil > Dossiers > France - Autres sujets > Paris et Rennes : Affrontements suite aux présidentielles

28 avril 2017

Paris et Rennes : Affrontements suite aux présidentielles

Quatre lycées étaient bloqués hier matin à Paris et six autres partiellement. Des blocus mis en place par des lycéens mobilisés contre les candidats présents au second tour de l’élection présidentielle. Devant le lycée Voltaire, dans le 11e arrondissement, des barricades ont été dressées avec des poubelles et des panneaux électoraux. Une pancarte "Ni Marine, ni Macron, ni patrie, ni patron", a été hissée sur la barricade.

Plusieurs centaines de personnes (1.500 ?) se sont ensuite rassemblées place de la République. Une partie s’est dirigé orienté vers la place de la Bastille et des affrontements ont eu lieu sur la place et à proximité boulevard Beaumarchais avec jets de bouteilles ou de pierres contre gaz lacrymogènes. Sur le chemin du cortège, plusieurs agences bancaires ont été attaquées. Plusieurs centaines de personnes s’est dirigé vers l’avenue de Daumesnil mais ont été pris dans un kessel. Une autre partie du cortège, très dispersée, s’est retrouvée devant l’entrée du lycée Hélène-Boucher, près de la porte de Vincennes.

Les affrontements hier à Paris Les affrontements hier à Paris

À Rennes, un millier de personnes ont aussi défilé dans le centre-ville à la mi-journée. Une cinquantaine d’entre eux ont ensuite brièvement investi les voies à la gare de Rennes avant d’en être chassés par les forces de l’ordre avec des grenades lacrymogènes. Les affrontements se sont ensuite poursuivis dans le centre-ville. Au moins deux manifestants ont été interpellés. D’autres manifestations ont eu lieu à Lyon et à Nantes.

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?