Des anarchistes s’en sont pris la semaine passée à un poste de la police d’Olympia. Ils ont brisé les vitres et les châssis, saccagé l’intérieur avec un mélange de peinture et de liquipe pour frein, bouché les serrures à la colle forte et tagué: “no cops no charges.” (pas de flics, pas d’accusation”).