Les services secrets allemands ont rejeté dimanche les accusations d’un échange massif de données entre eux et la NSA, après la parution d’un article affirmant qu’ils utilisaient un logiciel de surveillance des services américains baptisé “XKeyscore”. Le chef des services secrets allemands a dit que ses services “testent” le logiciel mais ne l’utilisent pas… il a également nié un échange massif de données entre les services américain et allemand.