En Belgique, le niveau d’alerte anti-terroriste est défini par l’OCAM sur une échelle allant de 1 à 4 (donc “faible”, “peu vraisemblable”, “possible et vraisemblable”, “sérieuse et imminente”). Depuis les attentats de Paris de novembre 2015, ce niveau était monté à 3 et n’était pas redescendu. L’OCAM a décidé ce 22 janvier de redescendre le niveau à 2. Le gouvernement fédéral a immédiatement communiqué sur ce passage et a fait plusieurs déclarations plus ou moins compréhensibles: “ce n’est pas le même niveau 2 qu’avant les attentats”, “les militaires resteront en rue de façon proportionnelle”, “Nous allons continuer à améliorer la culture de la sécurité”… Les militaires devraient donc rester dans les rues des grandes villes à court terme.

Logo OCAM

Logo OCAM