Samedi, les forces de police a effectué des raids très violents sur les communautés mapuche et les résidences privées (voir notre article). Elles ont arrêtés 8 “comuneros” mapuche, prétendument impliqués dans deux incendies de camions de sociétés forestières: le premier des 18 véhicules appartenant à la société de transport Calafquén, le 19 août, et le deuxième, de 29 camions de la société Sotraser (Bethia group), le 28 août.

Un rassemblement de solidarité aura lieu vendredi 17H00 devant l’ambassade du Chili

.

.