La voie vers des pourparlers de paix entre l’ELN et le gouvernement colombien est désormais ouverte. L’ELN a libéré hier jeudi l’ancien député Odin Sanchez, détenu depuis près de dix mois. Sa libération était un des préalables fixés par le président Juan Manuel Santos pour ouvrir des négociations (voir notre article). Celles-ci doivent débuter dès mardi en Équateur. Quelques jours avant, deux membres de l’ELN emprisonnés avaient été libérés en Colombie, après avoir été désignés “facilitateurs de paix” par le gouvernement (voir notre article). La reprise des pourparlers est prévue à partir du 7 février à Quito.

La libération d'Odin Sanchez

La libération d’Odin Sanchez