Trois combattants de l’ELN, deuxième guérilla de Colombie, ont été tués dans une opération militaire visant à libérer un gros commerçant enlevé il y a deux semaines.
L’opération a été menée dans le département du Choco (nord-ouest) et un guérillero blessé a été arrêté. Selon l’armée, l’ELN demandait 100 millions de pesos (près de 35.000 dollars) pour relâcher le commerçant. Le raid s’est déroulé le 25 juin. Dimanche 26 juin, un hélicoptère Mi-17 militaire effectuant une opération anti-ELN dans le même département du Choco s’est écrasé, tuant cinq membres d’équipage et 12 soldats embarqués.

Enfin, ce 30 juin, les militaires de la 29e brigade anti-guérilla ont blessé et capturé deux membres de l’ELN dont Oso Panda, un des dirigeants du Front “Manuel Vasquez Castaño” de l’ELN, qui opère dans le Cauca. Les deux blessés ont été évacués par hélicoptère en direction de la ville de Popayan.

Un Mil-17 de l'armée colombienne

Un Mil-17 de l’armée colombienne