Après avoir passé deux jours au poste de police, quatre des six membres du collectif Straight Edge de Madrid arrêtés ont été libérés aujourd’hui à midi contre caution de 20.000 euros par la troisième cour de l’Audience nationale. Les deux autres personnes restent en détention provisoire. La somme des dépôts des quatre personnes libérées montants à un peu plus de € 20,000.

Lors de l’opération la police nationale a accusé les détenus d’être “responsable de l’attaque avec des engins incendiaires de quatre succursales de banques à Madrid”. Une vidéo diffusée par la police montre que les détenus avaient des vis, des écrans d’ordinateur mais pas les “dispositifs incendiaires” que la police prétend avoir trouvés. Pour sa part, le collectif Straight Edge de Madrid a publié aujourd’hui sur sa page Facebook un communiqué annonçant sa dissolution.

Affichage du Straight Edge Madrid

Affichage du Straight Edge Madrid