Alfon Fernandez avait été arrêté le 14 novembre 2012 lors de la grève générale européenne en se rendant à un piquet. Il était accusé de détention d’explosifs et placé en détention provisoire, sous un régime de haute sécurité (FIES), en attente du jugement. Dans les trois semaines qui ont suivi cette arrestation, ses amis et ses voisins mais aussi de nombreuses organisations politiques et sociales se sont mobilisées pour dénoncer un montage policier et réclamer sa libération. Des manifestations ont eu lieu dans des dizaines de villes espagnoles, mais également ailleurs en Europe et en Amérique du Sud. Suite à cette énorme mobilisation sous le mot d’ordre “Alfon Libertad !”, Alfon avait été libéré le 9 janvier 2013. A présent, le procès d’Alfon arrive et le comité de soutien appelle à des mobilisations partout où cela est possible le 16 septembre. Alfon risque 5,5 ans de prison.
Voir le blog de soutien

alfon.jpg