Gaël Quirante, dirigeant syndical de Sud PTT 92, passait en procès mercredi 18 décembre suite à des plaintes de cadres de La Poste pour des faits de “violence” (voir notre article). Accompagné de plus de 300 manifestants et de nombreuses personnalités devant les portes du tribunal de Nanterre, Gaël a finalement été condamné à 3 mois de prison avec sursis (et une mise à l’épreuve de 5 ans) ainsi qu’à 269€ d’amende à La Poste, 1000€ d’amende pour préjudice moral d’une cadre et 700€ d’amende de préjudice moral pour une autre cadre. Le leader syndical a annoncé à la sortie du tribunal qu’il a immédiatement interjeté appel et que son syndicat continuera à se battre sur tous les terrains, judiciaires comme dans la rue ou l’entreprise.

[PROCES DE GAEL QUIRANTE : IL FAUDRA UNE RÉPONSE DE CLASSE À LA HAUTEUR]Le verdict : relaxe sur les faits de violence…

Posted by Sudposte Hauts de Seine on Miðvikudagur, 18. desember 2019

La manifestation de soutien se rendant au tribunal.