Ce vendredi 4 décembre 2020 sont parus trois décrets du Ministère de l’Intérieur concernant le fichage de la population. Trois bases de données différentes sont concernées : le “fichier de prévention des atteintes à la sécurité publique (PASP)”, le fichier “Enquêtes administratives liées à la sécurité publique (EASP) “, et celui relatif à la “Gestion de l’information et prévention des atteintes à la sécurité publique (GIPASP)”. Les services pourront recueillir des informations sur l’opinion des personnes surveillées, leurs pseudonymes sur les réseaux sociaux, des données de santé, sans enjeu de sécurité publique. Ces données sont accessibles à des agents des services, tout policier ou gendarme, aux procureurs, aux agents pénitentiaires. Ces nouveaux dispositifs de surveillance ont été élaborés afin de mieux surveiller toute personne “pouvant porter atteinte à l’ordre public”.