Truecrypt est depuis plusieurs années le logiciel de chiffrement de données le plus populaire au monde. Il est multiplateforme (Windows, OSX, Linux, Android), simple d’utilisation et surtout éprouvé. Malgré cela, plusieurs défauts avaient entachés sa réputation ces derniers mois : une équipe éventuellement américaine (et en tout cas anonymes), une communauté de codeurs trop réduites, un code très complexe à analyser, d’éventuelles failles implantées par la NSA, etc… La fin de cette saga : il y a quelques jours le site officiel annonce la fin de Truecrypt en faisant planer le mystère autour de son utilisation. On en sait maintenant un peu plus sur les nombreuses questions que les utilisateurs se posent. Nous avons ici synthétisé les questions les plus importantes.

Est-ce-que les conteneurs Truecrypt créés avant la fin officielle sont toujours sûrs ? Oui, ils le sont, tant que le mot de passe et le système d’exploitation sont sûrs.

Est-ce-que les conteneurs nouvellement créés avec Truecrypt seront aussi sûrs ? A priori oui. Aucune faille d’envergure n’a été découverte.

Quelle version de Truecrypt dois-je utiliser ? Il existe à présent deux versions officielles de Truecrypt. Truecrypt 7.1a et Truecrypt 7.2. Cette seconde mouture est la version ‘mourante’ du logiciel : vous ne pourrez pas créer de nouveaux conteneurs, juste ouvrir ceux déjà créés. Vous pouvez continuer à utiliser la version 7.1a à court-terme.

Que va-t’il se passer dans un avenir proche ? Truecrypt est un logiciel très puissant et extrêmement complexe. Le code de Truecrypt va à présent être ‘audité’, vérifié et amélioré par une nouvelle communauté de développeurs. La procédure aboutira à ce qu’on appelle “un fork”, une version clonée de Truecrypt qui évoluera indépendamment des anciens développeurs. Ceci peut prendre du temps, nous posterons une info sur ce site lorsqu’une nouvelle version fiable sera disponible.

Comment se tenir au courant sur l’avancée du fork ?
Site sur l’audit en cours
Truecrypt.ch, l’un des projets de fork, en Suisse.

Que ne faut-il surtout pas faire ? Télécharger une version de Truecrypt provenant d’une source non-vérifiée et non-vérifiable. Si vous voulez télécharger Truecrypt 7.1a, téléchargez la depuis une source sécurisée comme le site de l’analyste Steve Gibson (ici)

Le logo de Truecrypt

Le logo de Truecrypt