800.000€ supplémentaires ont été alloués par la Ville de Liège à sa zone de police, afin notamment de financer les heures supplémentaires des agents. Dans le contexte de niveau 3 de la menace terroriste, le bourgmestre de Liège a précisé “qu’il a été décidé de ne plus accepter de nouvelles manifestations qui n’auraient pas été inscrites au planning et qui n’auraient pas déjà été organisées“. En clair: toute future manifestation sera interdite en l’état actuel des choses.

Bloc antifa à la manif du 26 mars 2017 contre le centre fermé de Vottem

Bloc antifa à la manif du 26 mars 2017 contre le centre fermé de Vottem