Après les arrestations de 3 militants en mai ([voir notre article>article16311]), ce jeudi 20 juin, la police espagnoles a arrêté cinq autres militants pour avoir porté des photos de prisonniers basques durant la Korrika. La justice les accuse “d’apologie du terrorisme”. Les cinq ont été libérés quelques heures après leur arrestation.

Photos des prisonniers de l'ETA portées sur le parcours de la Korrika

Photos des prisonniers de l’ETA portées sur le parcours de la Korrika