Samedi, un caporal de l’armée gouvernementale a été tué et deux autres soldats ont été blessés lors d’un combat avec les combattants de la NPA dans la région d’Echague (province d’Isabela). Ces militaires, qui appartenaient au 86e Bataillon d’Infanterie, avaient été envoyés à Barangay Villa Rey à Echague après avoir reçu des informations sur la présence présumée de maoïstes. Dimanche, des éléments combinés du 31e Bataillon d’infanterie, de la 91e Compagnie de Division Reconnaissance Divisionnaire et des forces provinciales du Sorsogon ont ouvert le feu sur des maoïstes à Barangay Tugas vers 5h50 du matin. Les échanges de tirs avaient duré une heure et trente minutes avant que les guérilleros ne se retirent, laissant quatre corps sur le terrain. L’un d’eux a pu être identifié: il s’agit de Robert Estiller, alias “Cindy” ou “Meo”, commandant de Sentro De Grabidad (SDG), Larangan 2, Komiteng Probinsya 3 du Comité régional du Parti de Bicol (BRPC). Le BRPC opérerait dans les villes de Bulan, Irosin, Matnog, Magallanes, Castilla et Juban, à Sorsogon.

Combattants de la NPA