Des militaires philippins lancés contre la guérilla maoïste ont tué par erreur lundi six policiers et blessé neuf autres qui étaient également en patrouille anti-guérilla dans la région de la ville de Santa Rita, à environ 550 kilomètres au sud-est de Manille. “C’était une zone de jungle et vous ne pouviez pas voir à travers les positions”, a déclaré le capitaine Francis Agno, porte-parole de l’unité impliquée dans la fusillade qui a tout de même duré 30 minutes. Les militaires, qui n’ont pas subi de pertes, n’en sont pas à leur coup d’essai, l’année dernière, deux frappes aériennes avaient accidentellement tué 12 soldats.

Militaires arrivant en renfort le 2 juin à Mindanao pour des opérations antiguérilla

Militaires arrivant en renfort le 2 juin à Mindanao pour des opérations antiguérilla