Deux militants anarchistes ont été arrêtés mardi matin en possession d’armes blanches et de tracts à la frontière portugaise, où les contrôles ont été rétablis en prévision du prochain sommet de l’Otan. Un Espagnol de 27 ans et une Portugaise de 33 ans ont été interpellés à l’aube à la frontière de Caia/Elvas (est du Portugal). selon les gendarmes portugais, ils transportaient des “tracts anarchistes et anti-policiers” ainsi que plusieurs armes blanches. Ces deux personnes aux autorités espagnoles.

Quelque 30.000 personnes selon les organisateurs, près de 10.000 d’après la presse, ont manifesté ce samedi à l’appel de la campagne de la plateforme “Paz Sim, Nato Nao” (“Oui à la paix, non à l’Otan”) qui avait organisé un service d’ordre pour “d’empêcher l’infiltration de gens venus créer des troubles”. Ce service d’ordre a tenu à distance du cortège principal une centaine de manifestants, dont quelques jeunes brandissant des drapeaux anarchistes ou déguisés en clowns. Ce groupe a suivi le cortège, entourés d’un large cordon de policiers anti-émeutes, sans qu’il y ai eu d’incident.