La 4e journée a eu lieu une manifestation en soutien au collectif Pussy Riots, collectif punk féministe russe (cinq personnes arrêtées suite à une action anti-Poutine). Trois “No Border” (dont une qui a encore les séquelles de son tabassage par la police) passaient devant le tribunal, deux d’entre elles ont été transférées dans la prison de Sollentuna pour rébellion et violence contre agent. La troisième personne devra attendre deux semaines pour savoir quelles charges sont retenues – ou pas – contre elle. De manière générale, toutes les détentions sont prolongées a leur maximum. Une des personnes incarcérée a été privée lors de sa détention au commissariat de son traitement personnalisé d’insuline pour son diabète. La police prétextant que le traitement de substitution qu’il lui administrait était suffisant. La police a également refusé le droit à un traducteur à une personne francophone lors de sa détention et de sa présentation au juge.

La 5e journée était celle d’une manifestation contre SAAB, compagnie de surveillance dont il est interdit de filmer les abords ou de photographier le siège. Tout le monde était donc invité à venir les filmer et les prendre en photos. Deux personnes, qui prenaient des photos d une « zone interdite » ont été arrêtées, puis relâchées quelques heures plus tard à bonne distance dans des bois avoisinant Stockholm juste après l’heure du dernier bus. La personne arrêtée pour tag en début de semaine restera enfermée: elle devra attendre la semaine prochaine pour être présentée au juge. La 6e journée a été marquée par une manifestation de soutien aux quatre personnes enfermées à la prison de Sollentuna.

Source