De violents échauffourées ont eu lieu hier dimanche en fin d’après midi à hauteur de l’aérodrome de Tallard et de l’autoroute A 51. Une trentaine de manifestants anti-THT sont venus protester contre la construction des lignes à très haute-tension dans le val de Durance. Mais l’opération “péage gratuit” a mal tourné. Les gendarmes ont chargé les manifestants dont certains étaient masqués. Trois manifestants placés en garde-à-vue à la compagnie de gendarmerie de Gap pour “dégradation” et “rébellion”. Les manifestants se sont alors rassemblés devant la gendarmerie de Gap, afin de soutenir les leur en garde-à-vue dans ce même bâtiment. Hier soir vers 21h30, le parquet de Gap a décidé de lever ces gardes à vue. Les trois manifestants ont donc été relâchés. Ce lundi matin, le parquet étudiait le dossier avant de prendre une décision sur les suites à donner.

Au rassemblement pour la libération des manifestants

Au rassemblement pour la libération des manifestants