Ministre de l’Intérieur péruvien et le procureur contre le terrorisme sont venus dans les locaux du Mouvement pour l’Amnistie et les droits fondamentaux (MOVADEF), dans le centre de Lima, où se tenait une exposition de peintures faites par les prisonniers du PCP-SL. Les autorité considèrent que cette exposition relèvent de “l’apologie du terrorisme” tandis que le représentant du MOVADEF (par ailleurs avocat du Président Gonzalo) parle de “l’expression artistique d’une solution politique”.