Accueil > Dossiers > Turquie-Kurdistan > Rojava : La guerre se cristallise dans la province d’Alep, la Turquie occupe (...)

22 janvier 2016

Rojava : La guerre se cristallise dans la province d’Alep, la Turquie occupe Jarabulus

La guerre civile pourrait prendre un tournant historique dans les prochains jours. Tous les belligérants se tournent vers l’est de la province d’Alep, et plus particulièrement autour des villes de Manbij et de Al-Bab.

La ville de Manbij est prise d’assaut par les QSD, les Forces Démocratiques Syriennes dirigées par les YPG/YPJ. La libération de cette ville arabe à forte minorité kurde est d’une importance stratégique pour deux raisons : la première est l’unification du canton d’Afrin au reste du Rojava, qui permettra aux forces progressistes kurdes de revendiquer la totalité de leur territoire. Le second enjeu est de couper toute route entre la Turquie et l’État Islamique. Les frappes aériennes russes soutiennent l’avancée kurde alors que les frappes américaines se font plus timides. À l’intérieur de la ville, les islamistes répriment le résistance : un opposant kurde, Farooq Khalo, accusé de soutenir les YPG à notamment été crucifié.

De son côté, l’Armée Syrienne Arabe (loyalistes) a prit d’assaut la ville d’Al-Bab, également occupée par l’État Islamique. une fois que Manbij et Al-Bab auront été débarrassés d’ISIS, ce dernier sera complètement coupé de son allié, l’État turc. Les QSD pourront alors entreprendre la libération de Raqqa, la capitale de l’État Islamique.

Sur le front d’Afrin, les QSD percent les lignes des factions islamistes de "l’Armée Syrienne Libre" (Front Islamique et Front al-Nusra). Leur objectif est de retrouver le front de Manbij à Jarabulus. Mais l’État turc préfère largement un état Islamique à un état kurde à de frontière. Ce jeudi, l’armée turque est donc rentrée à Jarabulus, sans rencontrer aucune résistance de l’occupant islamiste actuel. L’armée turque procède également à des tirs de mortiers contre les Forces Démocratiques à Manbij.

Les négociations de paix de "Genève 3" qui doivent avoir lieu dans trois jours, réuniront les impérialistes sur le sort de la Syrie. Le Turquie a d’ores et déjà tapé du poing sur la table pour en interdire l’accès aux Kurdes, alors que la succursale Syrienne d’Al-Qaeda, le front al-Nusra, y sera représenté par un comité saoudien.

Carte d'Alep, probablement aussi compréhensible que la situation sur place. Carte d’Alep, probablement aussi compréhensible que la situation sur place.

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?