La direction de la SNCB a annoncé vendredi prendre des sanctions contre une centaine de travailleurs ayant participé aux actions spontanées à La Louvière, Charleroi et Liège. Les cheminots ayant participé aux “grèves sauvages” se verront retenir 12,50 euros sur leurs primes et recevront une réprimande sévère. Le direction de la SNCB indique “appliquer les règles prévues dans le statut disciplinaire tel que négocié avec les syndicats”.