Mercredi 12 juillet dernier, les slogans “Non à la fête nationale française à Beyrouth”, “Libérez Georges Abdallah”, “Honte à l’État libanais, qui a oublié Georges Abdallah prisonnier politique” ont été inscrits sur l’ambassade française à Beyrouth au Liban. Une journaliste et un militant de “Jeunes pour le changement” ont été arrêtées suite à cette initiative. Ils ont été libérés dans la soirée.
Des agents français de la sécurité du palais des pins, l’ambassade française, ont participé aux investigations aux côtés de la police libanaise.

Devant la résidence de l'ambassadeur de France à Beyrouth

Devant la résidence de l’ambassadeur de France à Beyrouth