200 personnes ont manifesté samedi contre le traité ACTA, l’accord commercial international destiné à lutter contre la contrefaçon, qui devrait être présenté au vote du Parlement européen en juin ou juillet prochains. Les manifestants se sont réunis devant l’Albertine et ont marché vers le palais de Justice. Le terme “contrefaçon” englobe les infractions à la propriété intellectuelle et au copyright, ce qui limitera l’accès aux médicaments génériques et la liberté de publication sur internet.

antiacta.jpg