La chambre du conseil de Bruxelles a rendu un non-lieu jeudi matin dans le dossier PKK, face à la demande du parquet fédéral de renvoyer 33 personnes et des institutions kurdes en Belgique devant le tribunal correctionnel pour “participation à des activités terroristes”. Il a été considéré que la charge de terrorisme n’était pas recevable dans le cadre d’un conflit armé. Le parquet fédéral peut encore faire appel de la décision.

La perquisition de 2010 à Denderleeuw

La perquisition de 2010 à Denderleeuw