Le parti maoïste a dénoncé, dans un communiqué, la police du Bastar, l’accusant d’avoir tué 26 civils et trois militants politiques dans de faux combats au cours de l’année écoulée dans différentes régions du Bastar. Dans un texte communiqué à la presse nationale, le secrétaire du South Regional Committee du CPI(Maoist), Ganesh Uike, a déclaré que 20 civils avaient été tués par la police et les forces paramilitaires dans le district de Bijapur, dans le Bastar, entre janvier 2014 et janvier 2015. “Cinq civils ont été tués dans de faux combats dans le district de Sukma, et un villageois a été abattu par la police dans le district de Dantewada. Tous ont plus tard été déclaré maoïstes”. Il a ajouté que trois militants du parti – Jamali, Rambatti, Lakshmi – avaient également été abattu dans des combats montés de toutes pièces. “Au nom de la lutte contre le maoïsme, les forces de sécurité violent les droits de l’homme des tribaux du Bastar. Les villageois sont accusés d’être maoïstes et ensuite abattus”. Les autorités ont réagi, affirmant qu’il s’agissait de fausses allégations faisant partie de la propagande maoïste à l’égard des populations tribales.