Selon les autorités de l’Etat du Chhattisgarh, un des Etat les plus touché par la guerre populaire du Parti Communiste d’Inde (maoïste), quelques 2.619 guérilleros se sont rendus en six années. Ce bilan médiocre semble en plus surévalués quand on sait que seuls six de ces “guérilleros” s’est rendu avec une arme de guerre, alors qu’on estime à plus de 10.000 les combattants maoïstes actifs aujourd’hui dans le Chhattisgarh. Une prime de plusieurs centaine de milliers de roupies est pourtant proposée à chaque guérillero se rendant avec son LGM ou son AK-47.