Un membre d’une équipe de déminage de la police d’Etat a été tué et un autre gravement blessé dans l’explosion de l’IED qu’ils essayaient de désamorcer dans le district de Koraput (Etat de l’Odisha). L’équipe avait désamorcé avec succès un autre IED peu auparavant. Par ailleurs, la guérilla maoïste a revendiqué l’enlèvement mercredi de deux touristes italiens dans l’Etat de l’Orissa et exposé leurs revendications, dont l’une porte sur l’interdiction des “touristes tribaux” dans les régions à population aborigène.

La police a découvert dans la forêts de Tetahi (district de Nawadih) deux bunkers souterrains utilisés par les maoïstes pour entreposer explosifs, armes et munitions et pour se cacher pendant les opérations de ratissage. Ces bunkers sont des installations sophistiquées. L’un d’eux, aux murs construits en dur, était placé près d’un étang. Son entrée était minuscule, difficilement accessible (il fallait s’engager dans l’eau de l’étang) et soigneusement camouflée. Mais l’intérieur était vaste et bien aménagé avec un système d’aération. Enfin, les maoïstes ont fait sauter les bureaux et entrepôts des autorités locales de Mudulipada (district de Malkangiri, Etat d’Odisha) parce qu’il servait de cantonnement aux forces de répression.

panchayatoffice.jpg