Le CPI(maoïste) a annoncé être responsable de l’attaque contre la CRPF du 1er décembre dernier au cours de laquelle 14 soldats ont été tués dans le district de Sukma (Chhattisgarh). Dans un communiqué, le parti a affirmé que cette attaque était une ‘réponse du peuple’ aux politiques expansionnistes du gouvernement Modi et du gouvernement de l’état. Goudas Usendi, le porte-parole du Dandakaranya Spécial Zonal Committee du CPI(maoïste), a félicité le commandement régional pour avoir mené cette attaque contre les forces de sécurité. “Des milliers de policiers, de soldats de la CRPF et de la Special Task Force mènent des attaques contre les villages du sud du Dandakaranya depuis le mois de novembre. Les forces de sécurité procèdent à de faux combats, à des arrestations et des détentions illégales, à des redditions forcées de jeunes tribaux en les menaçant de les inculper dans de fausses affaires et procèdent à de nombreuses atrocités à l’égard des femmes. Pour mettre un terme à ces attaques contre la population du Dandakaranya, le peuple révolutionnaire en association avec les combattants de la People’s Libération Guerilla Army, tuant 14 soldats et en blessant 15 autres”. Il a conclu son communiqué en déclarant que de nombreuses armes sophistiquées avaient pu être saisies par les guérilleros au cours de cette attaque.