Ce sont des temps difficiles pour TOR. Il y a quelques jours, un département d’état américain a fait annuler une conférence “Comment hacker TOR ?”, démontrant ainsi que si le premier objectif de la NSA est de briser TOR, l’administration US en est elle-même un gros consommateur. Ensuite, l’état russe a proposé une prime pour toute personne qui sera capable de compromettre la sécurité des utilisateurs de TOR.

Finalement, c’est le site officiel de TOR lui-même qui a annoncé avoir été piraté. Un groupe de noeuds vérolés à su rejoindre le réseau en janvier 2014 et remplacer des en-têtes de fichiers pour usurper des certificats. On ignore combien de personnes ont été touchées. Le réseau TOR indique que l’attaque ciblait les utilisateurs des ‘hidden services’ (une partie de web invisible et utilisée pour les contenus illégaux). Toute personne qui a utilisé les hidden services de TOR (sites qui se terminent en .onion) entre janvier et juillet 2014 a donc potentiellemenbt vu sa sécurité compromise.

Pour connaître les détails techniques, voici le communiqué officiel en anglais