Le commandant militaire de l’Armée Populaire de Guérilla, Abel Auqui Lopez, le “camarade Alejandro” ou “camarade Abel”, a été tué vendredi dans un affrontement avec la police et l’armée. Le “camarade Alejandro” était à la tête d’une colonne de 16 combattants du PCP-SL qui a été prise en embuscade par la police et les militaires dans la vallée de la rivière Apurimac, Ene et Mantaro (VRAEM) dans la région andine d’Ayacucho. Les forces de l’ordre ont récupéré un fusil d’assaut Galil, une radio et divers documents politiques sur son corps.

Le

Le