La police philippine enquête sur un trafic commencé il y a 2011 et portant sur plus de 1000 fusils d’assaut AK-47 qui se sont retrouvés dans la guérilla maoïste. Sont inquiétés par cette enquête un businessman et des policiers. Ceux-ci avaient fourni les documents permettant la vente de ces armes à une prétendue agence de sécurité, Twin Pines Inc., qui les revendait en sous-main à la NPA de Mindanao par tranche de 30 ou 50. Le businessman dit qu’il s’est livré à ce trafic “sous la menace” de la guérilla, les policiers affirment qu’ils n’ont reçu aucun pot de vin… Quelques dizaines seulement des 1004 kalachnikov vendues en deux ans ont été récupérées par l’armée au cours de diverses opérations dans l’île de Mindanao,