Deux soldats du 2e Bataillon de l’armée gouvernementale qui participaient à une opération de “sécurisation” dans la ville de Guinobatan (province d’Albay)ont été abattu dans la nuit de mardi à mercredi. Le porte-parole de l’armée présente cette opération comme des représailles de l’unité de choc de la NPA, la SPARU (SPecial PARrtisan Unit) après l’arrestation d’un de ses commandants. Carlito Rebamba, (pseudonyme Ka ReNan), avait été arrêté le 9 juin dans le village de Tastas de la même province d’Albay.