Un haut dirigeant de la NPA, Leoncio Pitao, bien connu comme le “commandant Parago,” et une femme encore non identifiée, ont été tués par l’armée dans le district de Paquibato, à Davao City dimanche après-midi. Pitao commandait le “Commandement de la Pulang Bagani”, la principale unité de la NPA dans la région de Davao, un des bastion de l’insurrection maoïste aux Philippines. La femme tuée avec lui appartiendrait aux service sanitaire de la NPA.

Soupçonné d’être un dirigeant NPA depuis la fin des années 1980, Pitao était activement recherché. Une prime de plusieurs millions de pesos était proposée à qui fournirait des informations permettant de l’arrêter. Il avait échappé à plusieurs opération déclenchées contre lui. Au cours des opérations le visant, la contre-guérilla avait commis un massacre de civils à Barangay Paradise Embac.

Le commandant Parago

Le commandant Parago