Les autorités turques ont remis vendredi au ministre allemand de l’Intérieur un dossier sur l’action du PKK en Allemagne, invitant ce pays à sévir contre ce mouvement interdit en Allemagne depuis 1993. Le PKK est interdit dans les pays de l’Union européenne (UE) mais la Turquie souhaite que les ONG, fondations ou associations qui soutiennent la cause kurde soient également réprimées par la justice.

Le ministre allemand, en visite en Turquie, a indiqué que ses services étudiaient le dossier qui lui est remis. Il a aussi ajouté que la Turquie et l’Allemagne avaient décidé de mettre en place un comité politique pour “mieux coordonner” les efforts en matière de lutte anti-terroriste.