11.285 instituteurs ont été suspendus de leurs fonctions après avoir été accusés de lien avec le PKK. Cette purge fait suite à l’annonce par le Premier Ministre turc que 14.000 instituteurs étaient accusés de liens avec le PKK. La manoeuvre a aussitôt été pointée du doigt pour une tentative évidente de remplacement des profs kurdes par des profs turkophones. Ces 11.285 nouveaux purgés s’ajoutent aux plus de 100.000 personnes démises de leurs fonctions ou arrêtées suite à la “tentative de coup d’état”.

Une estimation de l'étendue des purges (20 juillet 2016)

Une estimation de l’étendue des purges (20 juillet 2016)